EN FINIR AVEC LES STEREOTYPES...

Publié le 23 Février 2014

 

 

 

A l'heure où les discours homophobes, les valeurs ultra traditionnelles de la famille et les pires inepties sur la "théorie du genre" se taillent la part belle, voici une lecture tout à fait salutaire...


23-4943.JPG

 

Roman autobiographique d'un tout jeune homme qui raconte le calvaire qu'ont été son enfance et son adolescence dans un petit village où son crime est dès le début d'être différent : efféminé.


Quotidien sordide dans un milieu rural sinistré où la misère économique, culturelle et affective va de pair avec la haine, le rejet et la négation de tout ce qui est différent et où les stéréotypes broient .


Des efforts pathétiques de cet enfant pour correspondre aux attentes de son milieu, de la cruauté d'un  entourage tout aussi victime que lui de la prédominance de valeurs et comportements transmis de génération en génération, de ses relations ambigües avec ses tortionnaires, à la peinture d'une France miséreuse dont on ne parle jamais, tout sonne juste et éclaire dans ce roman sombre, poignant et courageux.


"Tous les matins, en me préparant dans la salle de bains, je me répétais cette phrase sans discontinuer, tant de fois qu'elle finissait par perdre son sens, n'être plus qu'une succession de syllabes, de sons. Je m'arrêtais et je reprenais: "Aujourd'hui, je serai un dur."

 

"Uniquement cette idée : ici, personne ne nous verrait, personne ne saurait. Il fallait éviter de recevoir les coups ailleurs, dans la cour, devant les autres, éviter que les autres enfants ne me considèrent comme celui qui reçoit les coups."

 

Affirmer encore que non, tout ce qui vient de la famille et des traditions n'est pas forcément bon et que c'est une des missions essentielles de l'école laïque et républicaine que de lutter contre les stéréotypes.

 

 

Allez, c'est fini pour aujourd'hui,

 

100 2164

 

 

 

   ronron bye bye ronron

Rédigé par bien fait pour toi

Publié dans #books

Repost 0
Commenter cet article

segolen 26/02/2014 20:17

Cela fait TANT de bien de lire ce genre d'article dans l'animosité ambiante qui règne en ce moment...
(ça donne envie de lire ce livre en tous cas !)

miclasouris 25/02/2014 19:40

Ah! j'adore que toi aussi tu mènes ce combat! Je lutte avec toi...

sophie 25/02/2014 17:50

A diffuser largement!trés beau livre pour illustrer le mot tolérance!

natah 24/02/2014 14:42

En ces temps d'intolérance contre tout et tous, c'est un témoignage que je lirai sans aucun doute, le challenge étant de le faire lire à ceux qui en auraient le plus "besoin"...
Merci pour tes articles et jolies photos.

SylvieT 23/02/2014 21:36

Tout à fait d'accord avec toi! En tant que famille d'accueil, je suis aux premières loges pour savoir que oui, la famille peut-être un havre de paix, mais que oui, elle peut aussi être le pire lieu
de terreur. En tant que catholique, je me bats contre les idées moyenâgeuses qui polluent encore (et toujours) le message d'amour et de respect qui devrait être le seul à sortir de toutes les
religions. En tant que maman, j'accueillerai sans problème un de mes enfants s'il était gay, et je serai heureuse de le voir heureux. Le monde a tant besoin de confiance en lui en ces temps de
peur. Nous, les modérés devons absolument réagir pour ne pas laisser le monde s'embrouiller et laisser aux idées extrèmes tout l'espace de parole. Soyons différents, soyons tolérants!!

Sophie 23/02/2014 20:50

Juste... BRAVO!!!

senami 23/02/2014 19:46

comme tout cela est bien dit ! il reste pourtant tellement à faire : tous les jours, dans mon collège, j'entends nos jeunes avoir des propos si révoltants, à propos de tous ceux qui ne sont pas
"comme il faut". Oui c'est notre travail quotidien, tenter de lutter contre la bêtise, contre la loi du plus grand nombre et celle du plus fort. senami

laflo 23/02/2014 19:41

Je ne connaissais pas ce livre et je le mets de suite dans ma liste ! J'ai parfois, souvent..., du mal à comprendre certaines personnes, cet état d'esprit qui oui... est inculqué dès l'enfance,
sans même comprendre... suivre... "simplement"... ce que dit "la famille"...
Heureuses, "libérées" et belles personnes sont celles qui arrivent à savoir dire "non" ensuite... plus grandes...et à accepter la différence, les différences.
J'ai du mal à comprendre tout ça oui... cette méchanceté gratuite, ce besoin systématiquement (dans beaucoup de domaine d'ailleurs) de ne pas aimer les différences...
Ton dernier paragraphe est tellement vrai, mais tellement difficile à faire je pense...

Elz 23/02/2014 19:29

J'en ai entendu parler mais je crois que ça serait insupportable pour moi de lire ça!
En tous cas j'essaie de faire passer ces valeurs de tolérance à mon fils, il sait déjà à 4 ans et demi qu'il y a des garçons qui s'aiment ou des filles et que c'est normal, c'est seulement moins
fréquent et même ils ont des enfants parfois et c'est normal!
Merci de cet article! Et bravo pour tes derniers tricots et coutures, je ne commente pas toujours mais je m'extasie toujours!

sandrine 23/02/2014 18:16

Merci pour ce titre. Je mets le livre dans ma wish list.
Je suis moi-même enseignante et j'en ai marre d'entendre tant d'inepties autour de moi.
Vivement que les esprits s'ouvrent...

lucia 23/02/2014 17:07

Merci pour ce post. J'enseigne anglais e je partage chaque mot que tu as écrit. Et de temps en temps il faut affirmer ce "droit à la différence".

Christine 23/02/2014 16:54

Bravo pour ce message ! Quand serons nous enfin capables d'accepter les différences ? un long chemin reste encore à parcourir, hélas !

téï 23/02/2014 16:03

Bravo! tu es courageuse d'écrire ça sur ton blog! je retiens le titre de ce livre.C'est vrai qu'avec ton métier tu as peut-être été confrontée à ces inepties entendues ces derniers temps.

Emily 23/02/2014 15:10

nous sommes bien d accord....

Mélodie 23/02/2014 14:53

Je l'ai entendu sur europe 1 !
Il est formidable!
J'avais déjà envie de lire son livre,maintenant il est sur ma liste!